Si tu vas à RIO…

En ces temps difficiles nous devons malheureusement changer les paroles et dire : Si tu vas chez RIO…

Tout le problème est désormais dans la préposition et dans le nombre de RIO qu’on a sur le dos donc nous allons encore changer les paroles : Si tu vas chez les RIOS, et on rajoute un article.

On peut encore varier et dire :  Si tu ne vas pas à RIO ? Pourquoi ? Mais parce qu’il y a le covid et qu’on ne peut pas bouger !

Qu’est-ce qu’on nous laisse comme solution ? Qu’est-ce qu’on a comme avenir ? Sans pouvoir voyager à Rio et sans les RIOS sur le dos ?

Moi je ne veux plus les voir c’est simple : leur habillement de cloporte me débecquette. Parfois ils font comme si eux pouvaient aller à Rio ; ils frappent négligemment à la porte et disent : Vous avez vu quelque chose ? Non, je répétais mes sketchs.  Et ils sont partis en disant : Bon enfin nous on part à Rio et je leur ai demandé leurs RIOS. 


L’anagramme de Rios : c’est le grand SOIR. 

Eh beh on l’attend mais sans eux, SAUF SAUF – et je leur donne là une belle idée s’ils voulaient se mettre à la portée du tout-venant c’est à dire NOUS un jour – s’ils décident eux aussi de retourner leurs RIOS en grands SOIRS. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s