Dmitri Hvorostovsky

imagesdeces-de-dmitri-hvorostovsky-annonce-article-baryton-russe-opera-actualite-disparition-mort-16-octobre-1962-krasnoiarsk-union-sovietique-22-novembre-2017-londres

 

 

 

Cet homme absolument magnifique, une beauté blonde, a été sacrifié comme moi à l’autel des essais non consensuels.

 

Essai russe, sur lequel son pianiste a dû miser vu son air inquiet et fourbe (on sait que le pianiste est l’espèce la plus répandue) il est l’un des plus grands barytons de tous les temps.

 

Nourri aux amphétamines, aux stéroïdes et à tout ce qui pouvait faire ressortir ses très jolis muscles, sa voix aussi a été musclée et perfectionnée : tout ce qui vient  du cerveau est amélioré en ces temps livrés à l’économie, parce que c’est de là que tout vient. J’ai vu Dmitri trembler sous l’effet de son cerveau électrisé. Je l’ai vu parce que je connais cet effet. Dmitri a souffert d’une tumeur au cerveau…

 

Dmitri c’est mon frère, en quelque sorte, sauf qu’il a réussi à échapper aux mailles du filet au moment où il fallait.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s