À mon enfant chérie

a mon enfant chérie
 
Par hasard nous nous sommes retrouvées ici. Moi épinglée sur un programme orchestré par des folles, toi harassée par la classe que tu devais suivre.
 
J’ai fait de mon mieux, et c’est pour te veiller que je supporte d’être mise en danger
Tu t’endors en ne fermant pas le store en voulant voir les lumières et j’adore ça
Tu veux avant de rentrer ici faire un tour en voiture vers le Moulin-Rouge là où il y a les peep-show et les sex-shops et j’adore ça
Tu adores embrasser ton ami et tu dis que cela te suffit pour avoir pris le goût de la vie et j’adore ça
 
J’aurais pu ne pas t’aimer
 
Mais face à toi vraiment c’est comme si la poésie voulait se déchaîner plus tard quand tu prendras le sens de toutes tes facettes
 
Cela me montre que la poésie t’habite
Et je signe là que je n’ai pas perdu mon temps et que je suis heureuse de t’avoir mise au monde
Et que j’adore la vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s