FASCISME ISLAMOPHOBE

mosquéemosquée 2De ma nouvelle terrasse dans le 5e, où j’ai déménagé pour échapper aux champignonnières de fascistes qui regorgent actuellement et dont j’ai été victime (c’est à mourir de rire de s’en prendre à une femme payée à la tâche et qui élève son enfant)
De ma nouvelle terrasse dans le 5e, JE VOIS QUE LE MINARET DE LA GRANDE MOSQUÉE EST ÉCLAIRÉ ET SE DRESSE DEVANT LE PANTHÉON. LA TOUR SAINT-JACQUES, NOTRE-DAME ET LE SACRÉ-CŒUR SE PROFILENT AUSSI.
C’EST BEAU. ET C’EST PARIS. TOUT ÇA C’EST PARIS, DÉSORMAIS.
LES FEMMES EN ABAYA ET LES FEMMES EN TAILLEUR CO-EXISTENT.
LE FRONT NATIONAL N’Y CHANGERA RIEN OU SI PEU OU POUR SI PEU DE TEMPS.
Les milices fascistes qui nous ciblent, d’une lâcheté à peine imaginable puisqu’elles s’attaquent comme à moi à des femmes seules,
Les milices fascistes qui nous ciblent, d’une bêtise à peine imaginable puisqu’elles sont composées de petits riens du tout et d’imbéciles qui croient venir le grand soir
Les milices fascistes qui nous ciblent, d’une hypocrisie à peine imaginable puisqu’elles se basent sur des réseaux de pauvres gens à qui elles font croire qu’ils vont sortir de la misère
Les milices fascistes qui nous ciblent, d’une misère à peine imaginable puisque en leur sein il y a beaucoup de femmes, et c’est cela qui m’attriste le plus, des femmes misérables et psychopathes, car pour faire cela il faut être bien laide, et je pense que ces femmes ont un réel problème psychologique (car comment pourrait-on sinon qu’en étant folle ou frustrée accepter de torturer son semblable ?)
Les milices fascistes qui nous ciblent, d’une corruption à peine imaginable puisqu’elles se basent sur des réseaux de corruption déjà existants (drogue, marché noir…)
Ces milices fascistes bref ne voient pas que le monde est devenu à peine imaginable, c’est-à-dire ouvert aux autres.
Par les fenêtres j’entendais des anathèmes contre les juifs et les Noirs. C’est à mourir de rire en ce temps. La lie de l’humanité se bouscule aux portes du Front national, dans les appartements des tours misérables abandonnées par les pouvoirs publics où s’entassent des tarés et des impuissants.
On montre du doigt l’Autre, alors que le Soi n’existe pas.
Malheureusement, dans ces lieux livrés à la misère et à la non-existence, il y a une faille pour ces êtres fachos, qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, et qui font leurs toutes les trouvailles plus qu’approximatives de la pensée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s