SANS SANG

OU les nouvelles milices nazies du stalking (parce que je pense beaucoup beaucoup beaucoup à ces belles femmes juives qui arrivaient sur les quais avec leurs valises et qui étaient proprement dépecées)
UnknownSi on filmait en accéléré le stalking que subissent certaines personnes, ce serait presque équivalent aux descentes des SS ou de la Milice dans ces temps sombres que nous allons revivre.
Et les cris qui accompagnent ces descentes on les a à certaines heures par la V2K.Au lieu que les valises descendent en flèche entre les étages et que tout leur contenu s’éparpille en bas sur le sol,
On vient les voler chez les gens quand ils sont absents. On leur prend, on leur remet, on leur démet, on les vole, les viole, les persécute.
On les dépouille mais à petit feu, mais systématiquement.
On les oblige à sortir comme alors avec leurs valises, mais on ne les mène plus en camp ailleurs, ils sont en camp dans leur tête avec la V2K, et ils se traînent leurs maigres effets dans leur valise toute la journée pour que rien ne soit mélangé à leurs produits, à leurs denrées alimentaires.
Marie se traîne tous les jours son alimentation dans une valise. Je me traîne tous les jours mon nécessaire de survie.
On ne leur tire plus une balle dans la tête à la sortie du train ou de l’appartement, on leur insère dans le crâne des implants qui les mettent en condition d’une part d’obéir et de répondre (« j’ai les moyens de vous faire parler ), d’autre part de mourir à petit feu. SANS SANG.

C’était une bonne manière alors pour les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale de récupérer des propriétés, des appartements, des biens ; c’est la même chose qui se joue maintenant. On leur met au lieu d’une étoile jaune une jolie nanotechnologie intracranienne et on les lamine doucement au lieu de les expulser. Et ils vendent leur appartement à bas prix, parce qu’ils n’en peuvent plus, ils n’en veulent plus : de ces intrusions, de ces fuites d’eau, de ces dégâts, de ces vols, de ces viols. On les fatigue, on les harcèle.

C’était un peu compliqué : étoile jaune + train + camp + four.
Les nazis ont trouvé plus simple : implant = destruction.
Deux étapes en moins, et pas de sang, pas de témoins, même pas les conducteurs de trains.
On active l’implant avec le harcèlement électromagnétique et on lamine, on lamine, jour après jour, jusqu’à l’élimination.

Moi par exemple j’étais vraiment belle. Mais pas plus belle finalement que les belles très belles femmes juives sur les quais ou que les très très belles femmes tziganes qui tout à coup échevelées ne ressemblaient plus à
RIEN.
D’ailleurs c’est ce qu’on me dit par la V2K : « Jacqueline était belle. » Oui, mais j’allais dire par hasard. Et c’est sans doute pour cela que je résiste.

La milice existe toujours, sous d’autres formes. La Milice n’a même plus besoin de son béret noir, la Milice de Darlan a de quoi faire pour les intrusions sans effraction parmi les petites frappes de Gladio. On en revient toujours au même et c’est bien cela qui est affreux. On leur donne à ces petits gars de la nouvelle milice du stalking de bonnes raisons d’être cons. Certains observent les règles du stalking à la règle. Rien n’a changé.

Ceux qui nous ciblent, ce sont ceux qui aussi veulent instaurer un joli bazar. On n’hésite pas à faire sauter un autobus ou un avion pour faire du désordre avant d’instaurer un ordre… mondial. Mais quel ordre ?

Le seul ordre envisageable désormais ce serait de remettre de l’ordre dans cette nature qui va à vau-l’eau, ce serait de réconcilier l’homme non avec la nature mais avec le temps, avec les richesses à partager.
Il y a assez de richesses pour faire vivre toute cette densité d’humains, il y a assez de richesses pour que la notion de respect s’inscrive dans une nouvelle Constitution qui va naître un jour, à l’aide d’une DOXA.

Le stalking c’est peut-être le dernier mouvement ignoble avant que l’être humain établisse et rétablisse une harmonie, et s’étale dans la Terre, dans les Mers.

Il y a assez de richesses, mais certains les accaparent : la moitié des richesses dans le monde se trouve dans les mains de 1 % de la population.
Le stalking c’est fait pour que ce 1 % garde ses prérogatives.

Les 1 % possèdent 50 % du monde.
Il faut le refuser.

Quelque part, il y a quand même une grandeur de l’humain et ce vilain mouvement du satanisme et du stalking en est la négation même, tout comme l’était ce mouvement nazi plus ancien.

Les nouvelles milices nazies opèrent sans verser le sang.
Il faudra peut-être un jour en revenir au sang.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s