Les TI face à l’obligation de la violence

imagesSi Gandhi avait été TI, il n’aurait pu prêcher la non-violence.

Se laisse-t-on tuer volontairement et sans pouvoir mettre de visage sur le tueur ? Bien sûr que non.

Laisse-t-on fabriquer de toutes pièces des dossiers calomnieux et diffamatoires ? Les TI sont en effet confrontés à cela : on les met dans la peau du coupable alors que ce sont les autres, eux qui ont monté leur coup de toutes pièces, qui sont les coupables.

Les psychopathes sont bien ceux qui nous ciblent, et pas nous.

Les bagnards et les droits communs sont bien ceux qui nous ciblent, et pas nous, qui avons des casiers judiciaires vierges.

Les détraqués sexuels sont bien ceux qui nous ciblent, et pas nous, qui entendons sous la douche des propos qui ne sont même pas de la débauche, mais un dégueuli d’erreurs pornographiques.

À un moment donné, alors que le terme « injustice » est bien faible pour décrire ce que peuvent endurer des TI, ciblés par des malades mentaux et des fachos nostalgiques du Troisième Reich qui ainsi torturent masqués.

À un moment donné donc, je pense qu’il est inévitable d’en arriver à la violence.

Pour les TI, c’est cela qui est sain, comme était saine l’attitude non violente de Gandhi alors.

Mais les temps ont changé, certains détraqués vivent dans de petits lieux minables et une étincelle de jalousie peut mettre le feu aux poudres.

Des détraqués se donnent le droit de faire la loi, enfin leur loi.

Quand on croise un monstre, on l’évite. Ou un tueur en série monstrueux, on en meurt.

Le Mind Control a recruté des psychopathes, parce qu’on ne peut être que psychopathe pour travailler dans le targetage du cerveau de l’autre.

Cela signifie n’avoir ni vie à soi, ni cerveau, j’allais dire, et les TI se heurtent donc aussi à une bêtise abyssale.

Donc, ce ne sont même pas des monstres que croisent les TI, ce sont bien des criminels, et des criminels qui cherchent à ne pas laisser de preuves car le harcèlement électromagnétique permet de n’en pas laisser si on s’arrange pour se calfeutrer dans des appartements derrière des portes closes.

Que font certains TI ?

Ils passent à l’acte.

Si Gandhi avait été TI, il n’aurait pas pu prêcher la non-violence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s