Je pense donc je ne suis plus

police 1

« Je pense donc je suis » désormais n’a plus de sens. Les victimes du harcèlement électromagnétique, savent que dorénavant cela signifie : « Je pense donc je ne suis plus. »

Ce harcèlement électromagnétique va s’opérer sur un nombre grandissant de personnes, utilisées comme cobayes. Ces personnes ont beau crier au viol de leur âme et de toute leur vie, elles sont difficilement crédibles puisque même si elles vivent avec d’autres personnes dans un même lieu, si ces dernières sont non connectées, elles ne peuvent absolument pas retransmettre leur « vécu », celui de Guantanamo et d’Abou Ghraib réunis.

Oui, c’est bien de cela dont il s’agit actuellement : dans des appartements partout en France et ailleurs en Europe, on TORTURE.

En général, les victimes sont préparées grâce au gang stalking, qui consiste pendant quelques années à les faire suivre, les faire harceler « light » (théâtre de rue, filature, intrusions dans les domiciles sans effraction, vols, jeux de rôles avec des préposés aux imitations de voix) ceci pour commencer à paralyser la victime psychologiquement avant de la laminer ensuite en passant au harcèlement électromagnétique.

Sous mes yeux, puisque je suis une de ces « personnes ciblées », une gigantesque toile d’araignée commence à être tissée. Les bourreaux paralysent leurs proies comme je viens de le signaler, puis ensuite en font un de leurs sujets d’étude.

Désormais, grâce à cette technique, les bourreaux n’ont plus besoin de se cacher dans une jungle retirée du monde, ou comme les trafiquants dans des lieux secrets, ils opèrent « au grand jour », c’est-à-dire dans des villes ou des villages, si la situation leur convient.

Désormais, plus besoin d’être à l’abri de la végétation comme dans L’Ile du docteur Moreau, ni même de renfermer les proies dans des cages, ou dans des laboratoires secrets.

En revanche, on tire les rideaux ou on ferme les volets. Même si un ordinateur est banal désormais, c’est toute une machinerie/machination qui est TESTÉE sur des cobayes humains à partir d’appartements et de maisons.

On lit leurs pensées, on observe par anticipation leurs moindres faits et gestes, on viole leur intimité et celle de leurs enfants.

L’armée des bourreaux, que dis-je, les petites frappes pour la plupart qui s’adonnent à ces tortures, n’ont aucune considération pour la vie : elles s’attaquent à ce qui fait l’être, son cerveau.

Leur cerveau est préparé chaque jour davantage par un afflux d’ondes. Les personnes que nous avons en face de nous, victimes et futures victimes, sont des êtres qui ne vivent que par procuration, par voyeurisme, par bassesse et lâcheté.

C’est bien sûr la vie qui va gagner.

J’EN APPELLE AUX PEUPLES DE TOUS LES PAYS ; OUVREZ LES YEUX SUR CE PHÉNOMÈNE EN TRAIN DE S’ÉTENDRE.

SI UNE PERSONNE DÉSORMAIS VOUS PARLE DE HARCÈLEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE, DÉFENDEZ-LA, CROYEZ-LA.

La vie est en danger. Le fascisme qui tente mais en vain de nous grignoter le cerveau par le harcèlement électromagnétique sera vaincu.

La RÉSISTANCE doit s’opérer maintenant et très vite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s